Reconversion professionnelle : comment faire ?

Temps de lecture : 4 minutes

Vous ne trouvez plus de sens à votre travail ? Vous avez fait le tour de votre poste ? Ou vous avez des difficultés à trouver un emploi stable dans votre secteur ? Différents signaux peuvent vous alerter qu’il est temps de changer d’orientation professionnelle. Oui, mais cela signifie avoir déjà un projet en tête. Si vous ne savez pas vers quoi vous orienter, n’hésitez pas à vous faire accompagner, de nombreux dispositifs existent. Voici tout ce qu’il faut savoir pour réussir sa reconversion professionnelle.

1. Faire mûrir son projet

2. Conseils pour choisir son métier

3. Se lancer !

Vous vous interrogez sur une potentielle reconversion professionnelle ? Ecrivez-nous à contact@emploi-habitat.fr

Vous rêvez d’élever des brebis dans les Alpes ? Vous voulez ouvrir une maison d’hôtes dans le sud ? Une reconversion réussie passe par la vérification de votre projet. En effet, avant de tout lâcher, il est préférable d’évaluer la pérennité de votre reconversion. Il s’agit d’opter pour un mode de vie qui vous correspond, avec le juste équilibre que vous recherchez entre la vie professionnelle et la vie personnelle. Posez-vous également la question de la rémunération et des compromis que vous êtes prêt à faire ou non.

1. Faire mûrir son projet

Faut-il changer de secteur d’activité ? De métier ? Est-il indispensable de suivre une formation ? Les questions se bousculent et elles sont nécessaires à cette étape. En effet, elles contribuent à la maturation de votre projet. Prenez-le comme un bilan personnel, que vous pouvez formaliser à votre manière, sous forme de listes, par exemple.

Anticiper son départ de l’entreprise, choisir le bon moment, disposer de toutes les informations utiles à la prise de décision ne se fait pas du jour au lendemain. Vous pouvez également choisir de vous faire accompagner dans votre reconversion professionnelle.

Réaliser un bilan de compétences peut être une solution. Il permet d’effectuer un état des lieux de vos connaissances et de vos compétences à un instant T, de confirmer vos centres d’intérêt, et d’établir des passerelles, en fonction de vos affinités et de vos aptitudes, vers des domaines d’activité, puis des métiers susceptibles de vous intéresser.
Des hypothèses de travail sont élaborées avec votre conseiller pour vous aider à concrétiser la suite.

La VAE ou validation des acquis de l’expérience offre également des possibilités de reconversion intéressantes pour les personnes possédant au moins une année d’expérience dans le domaine du diplôme visé. Mais elle demeure une démarche longue et pouvant paraître fastidieuse à ceux qui ne sont pas à l’aise avec la rédaction.
Bilan de compétences et VAE peuvent s’effectuer sur le temps de travail, ou en dehors si vous ne souhaitez pas que votre employeur soit informé de vos démarches.

La création d’entreprise représente une autre alternative à la reconversion, d’autant plus si vous ne supportez plus les contraintes du salariat. Pour mettre toutes les chances de votre côté, faites-vous accompagner. De nombreux acteurs et dispositifs existent près de chez vous, à commencer par la CCI, la Boutique de gestion, Entreprendre au féminin, la French Tech. Avant de vous lancer, vous pouvez même tester la viabilité de votre activité en intégrant une CAE (coopérative d’activité et d’emploi).

2. Conseils pour choisir son métier

Plusieurs dispositifs existent tels que les stages, les périodes d’observation en entreprise pour découvrir un métier. Demandez à Pole emploi d’effectuer une PMSMP (période de mise en situation en milieu professionnel) qui vous permettra de valider ou non votre projet.

Si votre statut ne permet pas d’effectuer un stage, n’hésitez pas à vous lancer dans des enquêtes métiers! Une dizaine de questions, pas plus, envoyées de manière ciblée à des professionnels (voire des demandes de rendez-vous) vous renseigneront sur les métiers qui vous attirent de prime abord.

Identifiez ce qui vous plaît dans vos centres d’intérêt, vos loisirs, vos activités extra-professionnelles, et essayez de trouver les métiers qui s’en rapprocheraient le plus. Différents sites peuvent vous aider dans vos recherches : https://www.je-change-de-metier.com, https://www.cidj.com/, https://www.onisep.fr/

Réalisez quelques tests en ligne.

Observez les secteurs qui recrutent, les métiers porteurs, ou bien, si vous savez vers quoi vous réorienter, listez les entreprises où vous souhaiteriez postuler. En effet, comparer vos rêves avec la réalité de l’emploi vous conduira peut-être à réaliser certains compromis et vous évitera de vous retrouver le bec dans l’eau.

Parmi les secteurs qui recrutent en 2021, figurent les services à la personne, l’industrie, le bâtiment, le domaine du e-commerce, la vente en ligne, les services digitaux, le transport et l’entreposage, le commerce et les activités immobilières. L’habitat aussi propose des métiers d’avenir.

3. Se lancer !

À présent que votre projet est validé, il est temps d’agir pour le concrétiser. Plusieurs possibilités existent, selon le métier que vous avez choisi.

Choisir la bonne formation

Pour ce faire, rendez-vous sur votre compte CPF. Vous y trouverez la liste des formations prises en charge dans le cadre de votre compte personnel de formation, ainsi que le montant disponible sur votre compte. Ce montant, plafonné à 5 000 euros maximum, peut être abondé par votre employeur, par la branche professionnelle ou par Pole emploi. Ainsi, vous bénéficiez d’un financement complémentaire pour vous permettre de suivre une formation professionnalisante. La durée de la formation est également à prendre en compte. C’est pourquoi, il peut être intéressant de passer par une VAE au préalable, pour vous éviter d’avoir à reprendre tous les cours. Enfin, n’oubliez pas d’effectuer une demande de congé formation.

Recherche d’emploi

Avant de rechercher un emploi, vous devrez remanier votre CV et votre lettre de motivation, en mettant en avant vos nouvelles compétences si vous avez suivi une formation. N’hésitez pas à mobiliser votre réseau pour faciliter vos recherches et à vous faire connaître en allant à la rencontre de professionnels sur des salons, notamment.

Création de votre entreprise

Étude de marché, business plan, prévisionnel, choix du statut, recherches de locaux… Suivez les étapes de votre plan d’action jusqu’à l’immatriculation de votre entreprise. En optant pour la micro-entreprise ou le portage salarial dans un premier temps, vous ne prenez aucun risque. Vous pourrez toujours changer de statut par la suite.

Le bien-être au travail est un sujet d’actualité : il est avéré qu’un salarié heureux est un salarié doublement efficace. Vous avez un rêve professionnel et votre emploi actuel ne vous satisfait plus ? Vous venez de réaliser que de nombreuses aides sont à votre disposition pour vous reconvertir et que plus rien ne vous retient.

Alors à vous de jouer !

Laissez un commentaire

0
    0
    Panier
    Votre panier est videRetour à la boutique