10 questions pour un entretien d’embauche dans l’habitat

Temps de lecture : 5 minutes

Il y a 2 types de candidats dans l’habitat : celui qui lira cet article parce qu’il vient de recevoir un email très prometteur d’un recruteur et qu’il souhaite mettre toutes les chances de son côté, et celui qui aura tapé “questions à préparer pour entretien d’embauche dans l’habitat” sur Google parce qu’il sent bien que ses hésitations et ses réponses incomplètes lors de l’entretien de ce matin lui auront probablement fait perdre ses chances d’être embauché dans l’entreprise de ses rêves. Que vous soyez le premier ou le deuxième de ces candidats, dans l’habitat ou dans un autre secteur, c’est le moment de sortir votre carnet de notes.

Vous souhaitez aller encore plus loin ? Ecrivez-nous à contact@emploi-habitat.fr

1ère question : présentez-vous, racontez-nous votre parcours.

Une question très simple et à la fois très compliquée qui est souvent la première posée en entretien d’embauche. Elle n’a pourtant pas pour but de vous déstabiliser mais plutôt de vous laisser le champ libre. C’est donc LA question à préparer avant votre entretien dans l’habitat.

Evidemment, même si vous disposez d’une expérience de plus de 30 ans dans l’architecture, le recruteur n’attend pas de vous que vous lui retraciez tout votre parcours depuis votre brevet des collèges. Au contraire, il en profitera pour juger votre esprit de synthèse, votre éloquence et l’importance que vous accordez à chacune de vos expériences.

Il est donc très important que vous prépariez votre réponse pour la structurer et faire ressortir vos expériences dans l’habitat qui sont le plus en lien avec l’offre d’emploi à laquelle vous répondez.

2ème question : qu’est ce qui vous a attiré dans notre offre d’emploi ?

Cette question a pour but de vérifier que vous n’êtes pas là par hasard et que vous avez bien compris l’offre d’emploi. Entrainez-vous à reformuler l’offre de différentes manières. Faites toujours des phrases simples et concises, et mettez l’accent sur les compétences que vous possédez et qui sont requises par le recruteur.

Si le recruteur n’est pas persuadé que vous correspondez à sa candidate persona, c’est le moment de le lui montrer.

3ème question : que savez-vous de nous ?

Epluchez le site Internet de l’entreprise et ses profils sur les réseaux sociaux. Vous y trouverez beaucoup d’information déjà synthétisée détaillant clairement ses activités et ses valeurs.

Renseignez-vous également sur sa position au sein de son marché et sur ses concurrents.

Bref, montrez que vous vous êtes intéressé à l’entreprise et que vous n’êtes pas là par hasard.

4ème question : racontez-nous une réussite / un échec.

Si le recruteur allait plus loin dans sa question, il vous dirait “une réussite dont vous êtes fier” et “un échec et les leçons que vous en avez tiré”. Sachez que tout vous met en valeur : vos réussites bien sûr, les leçons que vous avez apprises de vos échecs également, mais surtout votre capacité à identifier un échec, le reconnaître, l’analyser et l’accepter.

Fouillez donc dans vos expériences et faites-vous briller !

femme avec tasse qui a préparé ses questions pour un entretien d'embauche dans l'habitat

5ème question : pourquoi avez-vous quitté votre dernier emploi ?

Ici, ne gardez qu’une chose en tête : ce recruteur sait qu’un jour, il sera l’ex-employeur dont vous lui parlez.

Soyez donc objectif, aussi impartial que possible et surtout n’hésitez pas à abuser du politiquement correct.

6ème question : que disent vos ex-collègues / vos amis de vous ?

Cette question est la version moderne de “quels sont vos 3 plus grandes qualités et vos 3 plus gros défauts ? ”.

Tout d’abord il est plus facile de répéter ce que vous avez entendu plutôt que d’être votre propre critique. Le recruteur veut donc éviter de vous mettre mal à l’aise et d’avoir une réponse standard qui ne vous représente pas.

Néanmoins, il a besoin de savoir quelles sont vos forces et vos faiblesses et quelle image vous avez de vous-même.

7ème question : quels sont vos objectifs à court / moyen / long terme ?

Si le recruteur vous pose cette question, c’est probablement parce-que l’entreprise offre des perspectives d’évolution.

Soyez donc ambitieux, mais pas trop. Le risque est de lui laisser penser que le poste proposé ne satisfera pas votre ambition suffisamment longtemps.

Egalement restez réaliste : ne dites pas au PDG d’Eiffage que vous souhaitez être son bras droit d’ici 2 ans si vous venez juste d’obtenir votre diplôme. 

Quatre casques de chantier sur une table d'atelier en bois et un casque mis en avant car choisi suite à un entretien d'embauche dans l'habitat

8ème question : pourquoi vous plutôt qu’un autre ?

C’est le moment de vous montrer sous votre meilleur profil.

N’écrasez pas les autres candidats, les dénigrer voudrait dire que le recruteur n’a bien fait son travail qu’en sélectionnant votre CV à vous, mais faites ressortir à la fois vos savoir-faire, vos savoir-être, votre motivation et votre envie de rejoindre cette entreprise.

9ème question : quelles sont vos prétentions salariales ?

C’est la question qui met toujours les candidats mal à l’aise lors d’un entretien d’embauche, et pourtant aucun ne signerait un contrat de travail sans l’avoir abordée.

Si vous êtes déjà dans l’habitat, alors vous connaissez les fourchettes de salaire pour le poste auquel vous prétendez. Si vous n’êtes pas sûr de vous, demandez leur avis à vos ex-collègues. Sachez que les recruteurs ont toujours des barèmes fixes et que les fourchettes de rémunération sont plutôt serrées.

Enfin, bien préparer cette question avant votre entretien d’embauche vous permettra de ne pas vous sous-estimer mais de rester raisonnable.

10ème question : avez-vous des questions ?

La réponse est oui ! Aussi étonnant que cela puisse paraître, il vous faut préparer des questions pour votre entretien d’embauche.

Tout comme vous avez accepté un verre d’eau à votre arrivée en entretien bien que vous n’ayez pas du tout soif car cela montre que vous êtes à l’aise avec votre interlocuteur et que vous vous sentez bien accueilli, vous devez avoir des questions à la fin d’un entretien d’embauche.

Cela prouvera votre intérêt pour le recruteur, l’emploi proposé et surtout pour l’entreprise. Il n’y a pas de question bête (sauf si vous lui reposez la question à laquelle il vient juste de répondre) et vous pourriez par la même occasion en apprendre un peu plus sur votre prochain employeur.

Sachez que selon une étude menée par Le Hab, le Hub de l’emploi dédié à l’habitat, vous venez de doubler vos chances d’obtenir le poste de vos rêves et d’obtenir une proposition d’embauche à l’issue de votre entretien.

Pour les perfectionnistes, vous pouvez aller encore plus loin dans la préparation, les questions qui peuvent vous être posées sont infinies et vous en trouverez bientôt de nouvelles dans cet article.

Pour les sceptiques de la préparation, sachez que bien préparer ses questions avant un entretien d’embauche ne veut pas dire “ne pas être vous-même”. C’est montrer que vous prenez l’entreprise et l’offre d’emploi très au sérieux, et que vous êtes prêt à donner le meilleur de vous-même pour ce poste.

Crédits photos :
Lauren Mancke, Brooke Lark, Silvia Brazzoduro sur unsplash.com
0
    0
    Panier
    Votre panier est videRetour à la boutique